4 mars 2021. Luba Jurgenson (Sorbonne Université): Quelle histoire de la littérature derrière les barbelés ? L’intertextualité dans les témoignages littéraires du Goulag.

 

 

Les témoignages littéraires sur les camps du Goulag sont traversés par de très nombreuses références culturelles. 
Si ce tissu de liens intertextuels a pour fonction de contrer la déliaison, d’établir une communication avec le lecteur, et s’il participe d'une topographie mentale à partir de laquelle se repérer dans l’univers des camps, 
on peut l'interpréter également comme une forme d'intégration des écrits sur le Goulag dans une histoire de la littérature nationale et/ou universelle. 

 

 

18 mars 2021. Olga Skonechnaya (Moscou): Марфинька и роковые героини замятинской прозы (Marfinka et les héroïnes fatales de la prose de Zamiatine.

 

 

La genèse de Marfinka, l’héroïne nabokovienne de l’Invitation au supplice, sera étudiée dans la lignée des beautés fatales d'Evgueni Zamiatine: Marfa du récit « Rous » (1923) et son homonyme du récit « Iks » (1926). Les Marfa zamiatino-nabokoviennes, chez lesquelles la cruauté voisine avec la compassion et qui ne refusent jamais leurs faveurs à un homme, seront considérées au prisme du thème (ou cliché) de la mystérieuse âme slave, qui remonte à la tradition dostoïevskienne et sa réception au XXe siècle. On abordera, parmi d'autres noeuds sémantiques qui seront abordés, la question du loubok et de la culture populaire chez Zamiatine et Nabokov; ainsi que la question de l’influence de l’anti-utopie, genre créé par Zamiatine, sur le projet de l’Invitation au supplice.



25 mars 2021. Marina Goussev (University of Oxford): "Réalisme socialiste et discours officiel: Le cas de Vassili Grossman"

 

 

La vie et l’œuvre de Vassili Grossman ont souvent été abordées sous le prisme de la rupture avec le réalisme socialiste, liant le revirement politique de l’écrivain à sa trajectoire esthétique.
Proposant la visée d’univocité comme critère de définition du réalisme socialiste, nous remettrons en cause cette approche en retraçant la toile complexe des permanences et des ruptures 
avec la doctrine artistique officielle qui parcourt le corpus grossmanien. Cette présentation sera l’occasion d’une réflexion plus générale sur l’articulation entre le réalisme socialiste et la "langue bolchévique". 
Elle s’achèvera par une ouverture sur la place occupée par le discours officiel dans les écrits journalistiques de Grossman, en analysant les convergences et divergences entre “L’Enfer de Treblinka” et la représentation soviétique officielle des camps allemands.

 

1er avril 2021. Jean-Philippe Jaccard (Université de Genève): « La Victoire sur la guerre » : de l’antimilitarisme des futuristes russes

 

 

Les œuvres écrites et picturales des futuristes italiens et russes révèlent de nombreuses similitudes : en effet, les parole in libertà de F. T. Marinetti offrent de nombreuses analogies, tant sur le plan phonétique que graphique, avec la poétique « transrationnelle » (zaoume) de A. Kroutchonykh et de V. Khlebnikov. Ces deux mouvements diffèrent pourtant radicalement dans leur rapport à la Première Guerre mondiale, et à la guerre en général : au « goût de la guerre pour la guerre » du premier, on opposera la lecture métaphorique de celle-ci par les seconds, ce qui devrait permettre de comprendre pourquoi le philosophe N. Berdïaev écrivait en 1917 : « Nous, les Russes, sommes les moins futuristes dans cette guerre ».

 

Informations supplémentaires