11 février 2021. Anastassia Vinogradova de la Fortelle (Université de Lausanne): Méta-mémoire et la “mnémotopie” de la littérature russe actuelle.

 

À travers l’analyse du roman La limite de l’oubli (Sergueï Lebedev) dans ses liens avec les paradigmes spatiaux des textes d’Andreï Platonov, nous allons réfléchir sur les stratégies mémorielles de la littérature russe actuelle. L’espace y représente un vecteur signifiant, un moteur de l’intrigue structurant la narration à tous ses niveaux et y génère un métalangage qui interroge le fonctionnement de la mémoire traumatique.

 

Page suivante

 

Informations supplémentaires